Ce que j'aime...

Ce que j'aime...

4. Le cycle Cheng et K'o

 

 

Cette partie n'est pas la plus aisée à comprendre concernant la pensée chinoise, mais elle est indispensable à intégrer car elle est la base du processus d'harmonisation des énergies.

 

L'essentiel à retenir nous renvoit simplement au premier artcicle que j'ai publié sur "les fondements de la pensée chinoise" à savoir L'EQUILIBRE ET L'HARMONIE...!!

 


Cycles d’engendrement (Cheng)


Par engendrement, on entend qu’une chose influe sur une autre dans un mouvement de génération, de création.

 

Cycle de l’engendrement :

 

  • le Bois donne naissance au Feu et le nourrit. Il est ainsi la mère du Feu.

 

  • le Feu donne naissance à la Terre et la nourrit. Il est ainsi la mère de la Terre.

  • la Terre donne naissance au Métal et le nourrit. Elle est ainsi la mère du Métal.

  • le Métal donne naissance à l’Eau et la nourrit. Il est ainsi la mère de l'Eau.

  • l'Eau donne naissance au Bois et le nourrit. Elle est ainsi la mère du Bois.

 

 

Cycle de domination ou contrôle (K'o)

 

Par domination, on entend qu’un élément contrôle, limite et restreint la croissance et la fonction d’une autre.

 

Cycle de domination :

 

  • le Bois étouffe la Terre,
  • la Terre bloque l’Eau,
  • l’Eau éteint le Feu,
  • le Feu fait fondre le Métal
  • le Métal coupe le Bois.

 

 

Pour vous faciliter la représentation de ces interactions, aidez-vous de l'image du lien qui existe entre la mère et son enfant. Le lien qui engendre est la mère et celui qui est engendré est l'enfant.

  

Prenons maintenant l'exemple du Feu. Le Bois engendre le Feu. Il est considéré comme l’élément engendrant. Mais le Feu engendre la Terre, la Terre est alors l’élément engendré. Par conséquent, le Bois est la mère du Feu et la Terre l’enfant du Feu. Les éléments engendrés et engendrant interagissent donc de façon perpétuelle mais ils peuvent également être restreints à leur tour par d’autres éléments.


Le cycle de domination au sein des cinq éléments est présent lorsque l’un des cinq éléments agit sur un autre élément de façon excessive et que cela se traduit par une réaction anormale.

 

 

Le cycle de destruction et de contre-domination :

 

Une compensation se met en place lorsqu'un des cinq éléments est perturbé. Cette perturbation peut se traduire par un excès ou une déficience.

 

Un excès sur un autre élément affaiblira l'élément en question, produisant ainsi une interaction anormale. Par exemple, si le Bois est excessivement fort, il agira sur la Terre en excès et entraînera alors chez elle une déficience.

 

Un élément peut également prendre le dessus sur un autre élément parce que ce dernier est anormalement faible. Il y a alors une action de destruction. Par exemple, si l'élément Bois est perturbé, son action sur la Terre restera tout de même dans une fourchette normale. Mais si la Terre elle-même est dans une grande faiblesse, la fonction de destruction du Bois sur elle deviendra alors très forte et engendrera une déficience de la Terre.


La relation de contre-domination se produit lorsqu’un des cinq éléments devient excessivement fort et qu’il attaque alors un autre élément qui normalement occupe la place d’un "contrôleur" dans le cycle de domination.

Par exemple, habituellement c’est le Métal qui contrôle le Bois. Mais quand le Bois devient trop fort, le Métal ne peut plus le contrôler. Il se fait alors contre-attaquer ou contre-dominé par le Bois.Par ailleurs, si le Métal est trop faible pour contrôler le Bois, il sera contre-dominé par le Bois.

 

Les cycles de destruction et de contre-domination sont tous deux des cycles d’interactions anormales.

 

 


 

Prochain article :

Notions de Médecine Chinoise.



04/03/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 54 autres membres